gvSIG comme outil d’analyse cartographique pour essayer de découvrir le lieu de Don Quichotte

Il est probable que l’information vous soit déjà parvenue, d’une manière ou d’une autre, car le sujet fait beaucoup de bruit (déjà au niveau international). Un essai dont Alvaro Anguix est le co-auteur a été publié et qui découvre et démontre, avec une avalanche de raisons et de données, que Munera est le nom du lieu, auquel Cervantes se référait, dans ce qui est peut-être la phrase la plus célèbre de littérature «Dans un endroit de La Mancha dont je ne veux pas me souvenir du nom».

L’essai, publié en espagnol avec le titre «Un lieu de la Mancha. La patrie de Don Quichotte découverte », répond aux deux questions qui, depuis plus de 400 ans, n’avaient pas été résolues de manière satisfaisante : Quel est le fameux lieu où vivait l’hidalgo Manchego ? et pourquoi Cervantes ne voulait-il pas se souvenir de son nom ?

Ceux d’entre vous qui ont pu lire l’essai de 166 pages verront qu’il contient toutes sortes de raisons, des plus littéraires aux plus géographiques. Et, justement, que dans ce blog, c’est ce qui compte pour nous, l’analyse géographique a été fondamentale pour corroborer que tout ce que dit Cervantes correspondait, avec une précision surprenante, une fois que Munera a été localisée comme le fameux lieu.

Distances et itinéraires, dans les différents moyens de transport qui apparaissent dans Don Quichotte, caractéristiques géographiques, preuves de l’existence de certains éléments du fait de leur apparition dans les cartographies les plus proches de l’époque de Cervantes, les traversées routières, etc. Pour analyser tout cela, l’outil utilisé était gvSIG, un Système d’Information Géographique en logiciel libre que vous tous qui fréquentez ce blog connaissez très bien.

A partir du lieu, des points ont été localisés, si pertinents dans le roman, comme les ventes et le traçage des itinéraires qui peuvent être cartographiés. gvSIG, utilisé partout dans le monde pour toutes sortes d’utilisations liées à la gestion et au traitement de l’information géographique, dans toutes sortes d’institutions, a également permis de résoudre la plus grande énigme littéraire de tous les temps.

Cervantes a lancé un défi et, grâce à gvSIG, il a été résolu.

This entry was posted in french, gvSIG Desktop. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s